Une tradition de qualité dans la maroquinerie

Spécialisé dans la maroquinerie homme depuis 1977, Jean-Louis Fourès s’impose grâce à ses efforts dans la création et l’innovation. Ainsi, la nouvelle saison s’est enrichie de trois nouvelles lignes qui innovent tant dans le cuir que dans les formes et surtout traduisent des préoccupations environnementales. Par exemple, la collection « Pousse de cuir » a été réalisée dans des cuirs et accessoires entièrement recyclables et dans un tannage organique effectué avec des feuilles et des fruits, excluant donc tout sel de chrome très polluant.

Les cuirs sont d’origine française et sont garantis inoffensifs pour la santé par le CTC. Les modèles de sac sont donc volontairement dénués d’accessoires pour valoriser la noblesse de la matière et les doublures répondent aux normes Ecocert. « Cette collection s’adresse à toutes les personnes éco-responsables.

 

 

jean-louis-foures

Une production 100% française

< Au niveau de la fabrication assurée 100% en France, nous poussons très loin le processus écologique. Notre produit joue sur le recyclable, le biologique, l’innocuité et l’éthique. C’est donc avec beaucoup plus qu’une ligne de sacs, mais une gamme porteuse de valeurs et de symboles », assure André Mazars, gérant de la société. Les deux autres lignes Bubble et Ceinturion, la première dédiée à la femme, la seconde à l’homme, privilégient la même sobriété, le même toucher sensuel, une très bonne facture et de belles finitions à des prix justes. « Tous nos modèles apportent un subtil renouveau, sans être révolutionnaires. C’est ce qui rassure aujourd’hui les détaillants maroquiniers, même s’ils sont en ce moment mis à mal par la crise qui génère peu de trafic dans leur boutique et une forte proportion de ventes réalisées sur de petits prix », poursuit-il. En réponse à ce triste constat, Jean-Louis Fourès investit non seulement dans la création et la recherche de nouvelles matières, mais aussi dans la proximité avec ses clients. Ce qui signifie plus de services et plus de souplesse. En attendant des jours meilleurs, la marque expose au salon Première Classe de janvier et septembre prochain et espère développer son activité à l’international, et notamment aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire